Promouvoir l’efficience et éliminer le gaspillage dans le domaine de la santé

Résultat de recherche d'images pour "healthcare images and photos"

Il est impératif de collecter suffisamment d’argent pour la santé, mais l’argent seul n’assurera pas l’accès gratuit aux soins ; de même, la suppression des barrières financières par le prépaiement et la mise en commun ne garantie pas l’accès.

L’exigence finale est de garantir que les ressources sont utilisées de manière efficiente. Les possibilités d’obtenir davantage avec les mêmes ressources existent dans tous les pays. Les médicaments chers sont souvent utilisés lorsque des options plus abordables, et aussi efficaces, sont disponibles.

Dans de nombreuses situations, il existe une utilisation abusive des antibiotiques et des injections, des problèmes de stockage et des gaspillages, et aussi de grandes variations dans les prix que les agences d’approvisionnement négocient avec les fournisseurs.

En réduisant les dépenses inutiles liées aux médicaments et en les utilisant mieux, en améliorant le contrôle de la qualité, les pays pourraient économiser jusqu’à 5% à 10% de leurs dépenses de santé. Les médicaments représentent  des causes les plus communes de l’inefficience. Des solutions pour les  autres peuvent être regroupées sous les intitulés suivants :

■ Obtenir le maximum des technologies et des services,

■ Motiver les professionnels de santé,

■ Améliorer l’efficience de l’hôpital : taille de l’hôpital et durée du séjour,

■ Obtenir immédiatement de bons soins en réduisant les erreurs médicales

■ Éliminer le gaspillage et la corruption,

 ■ Évaluer d’un œil critique les services requis.

 Une estimation prudente montre qu’environ 20 à 40% des ressources dépensées en matière de santé sont gaspillées. Tous les pays, quel que soit leur niveau de revenu, peuvent prendre des mesures pour réduire l’inefficiente, nécessitant une évaluation initiale de la nature et des causes des inefficientes afin de réduire voire éliminer le gaspillage pour un meilleur accès aux soins.

%d blogueurs aiment cette page :